Rivers West Corridor Rivière Rouge veut mettre sur pied une tournée des lieux d’inondations dans la vallée de la rivière Rouge, d’ici le printemps 2012.

Camille SÉGUY
presse2@la-liberte.mb.ca

La Liberté - Communautaire - Julie Turenne-Maynard.
Julie Turenne-Maynard.

«Les inondations sont un phénomène important au Manitoba, estime la directrice générale de Rivers West Corridor Rivière Rouge, Julie Turenne-Maynard. On est d’ailleurs encore en train de travailler sur les inondations de ce printemps dernier. »

Face à l’ampleur du phénomène, l’organisme veut créer des tournées guidées des lieux inondés, en partenariat avec la Province du Manitoba, la Ville de Winnipeg, les Municipalités le long de la rivière Rouge, et des organismes de tourisme comme Ô Tours et Voyage Manitoba.

« Nous avons embauché une étudiante pendant l’été pour faire des recherches sur les différentes inondations qui ont eu lieu, indique Julie Turenne-Maynard. Mais en plus de ça, nous voulons maintenant recueillir des anecdotes.

« C’est une chose de voir un centre d’interprétation des inondations à Sainte-Agathe, ou les portes du canal de dérivation à Saint-Norbert, mais c’en est une autre d’entendre le vécu des gens pendant les différentes inondations, affirme-t-elle. Ça apportera un aspect humain à nos tournées, une histoire. »

Elle ajoute que « les gens au Manitoba sont conscients que la rivière Rouge inonde souvent, et que 2011 n’était pas la dernière, mais je ne pense pas qu’ils connaissent vraiment toutes les infrastructures qui ont été développées pour prévenir de trop fortes inondations et nous protéger. Notre tournée en parlera ».

La tournée que Rivers West veut mettre sur pied a donc une composante éducative. Différentes versions de la tournée doivent être créées, pour un public scolaire, familial, étudiant ou encore de représentants gouvernementaux.

« Les représentants d’autres Provinces ou pays qui subissent aussi des inondations pourront venir s’inspirer de ce qu’on a fait, assure Julie Turenne-Maynard. À St. Andrews par exemple, on possède une écluse unique en Amérique du Nord. »

Elle ajoute qu’à plus long terme, Rivers West envisage de développer des versions audioguidées de cette tournée des inondations, « pour que la durée de la tournée et son contenu soient à la carte, selon le temps disponible de chacun », explique la directrice générale.

Mais pour l’heure, il reste beaucoup à faire avant le lancement. « Il faut compiler les informations collectées lors des recherches, vérifier ce qui manque auprès d’experts, recueillir des anecdotes de résidants et écrire le texte des tournées », conclut Julie Turenne-Maynard. La tournée des inondations de Rivers West devrait être lancée au printemps 2012.