Des artistes émergents présenteront L’Hypocrite, la plus récente production du Cercle Molière. Laura Lussier et André Vrignon-Tessier expliquent.

 

Cercle Molière - L'Hypocrite
Caroline Touchette, André Vrignon-Tessier et Philippe Bellefeuille.

L’Hypocrite, la dernière pièce de l’année au Cercle Molière – la toute dernière sous la direction artistique de Roland Mahé – s’avère une occasion pour le public de voir des futures vedettes de la scène et des coulisses du théâtre franco-manitobain.

Présentée par le Théâtre du Grand Cercle, du 16 au 27 avril à un public scolaire, et le 22 avril au grand public, L’Hypocrite est non seulement jouée par des comédiens franco-manitobains émergents, mais l’équipe de production est également jeune. (1)

« Ce sera sûrement un des grands attraits de la pièce lorsque nous la présenterons au grand public, indique la metteure en scène, Laura Lussier. Nous avons un texte complexe joué par d’excellents comédiens, Philippe Bellefeuille, Caroline Touchette et André Vrignon-Tessier. Les décors de Claire Sparling, artiste émergente, permettent la circulation sur scène de planches à roulettes et d’un vélo de type BMX. Le tout a beaucoup d’énergie, et une approche fraîche et dynamique. »

Situation ambigüe

Écrite par le dramaturge franco-ontarien, Michael Gauthier, L’Hypocrite traite des dangers de la manipulation, en racontant l’histoire d’un trio d’adolescents habitant Flin Flon.

« On apprend comment une fille peut influencer la relation entre deux garçons, indique le comédien André Vrignon-Tessier, qui campe Éric, un adolescent de 17 ans en 11e année. Éric se fait un nouvel ami, Chuck, récemment arrivé de Winnipeg. Or, Chuck trouve que la blonde d’Éric, Hélène, est très attrayante. Il décide de la lui voler. »

« L’Hypocrite pose beaucoup de questions sur la commu­nication entre les gens en général et les adolescents en particulier, ajoute Laura Lussier. Les motivations des personnages ne sont pas toujours évidentes, même aux personnages eux-mêmes! Quand on se connaît mal, comment peut-on arriver à s’exprimer clairement à autrui? »

« J’adore camper Éric, ajoute André Vrignon-Tessier. Dans la mesure où il est timide avec les filles, il me ressemble! Sa difficulté de s’exprimer découle de cette timidité, et du fait que son père est contremaître de la mine de Flin Flon, un poste peu populaire dans la petite communauté minière. Mais ce que j’aime le plus, c’est qu’Éric apprend petit à petit à s’affirmer et à s’assumer. Pour un comédien qui a fait le Festival théâtre jeunesse et qui a joué avec les Chiens de soleil, ce premier rôle au Cercle Molière est une vraie perle. »

(1) L’Hypocrite sera présenté au public le dimanche, 22 avril à 14 h au Théâtre Cercle Molière, 340, boulevard Provencher à Saint-Boniface. Renseignements : 233-8053 ou à info@cerclemoliere.com.

 

Daniel BAHUAUD | presse5@la-liberte.mb.ca